Bienvenue chez CENTURY 21 Talensac, Agence immobilière NANTES 44000

Revendre son logement 5 ans après l’achat : une mauvaise idée ?

Publiée le 29/02/2020

 

Vous êtes propriétaire de votre logement depuis peu et vous envisagez de le revendre ? Quels sont les risques liés à sa revente avant d’avoir atteint le fameux cap des 5 ans ?

 

POURQUOI DOIT-ON ATTENDRE 5 ANS AVANT DE REVENDRE UN BIEN ? 

L’idée comme quoi 5 années sont nécessaires pour amortir les frais liés à l’achat d’un appartement ou d’une maison est assez répandue dans le monde de l’immobilier. Ce délai est donné à titre indicatif et permet, dans la majorité des cas, de limiter les pertes d’argent, et de retrouver votre mise de départ. En effet, en dehors du prix d’achat du bien, un investissement immobilier implique des frais annexes comme les frais de notaire, les honoraires d’agence, les frais de dossier liés au prêt, l’assurance du prêt, mais aussi les impôts locaux, parfois des charges de copropriété et pour finir, les intérêts liés à l’emprunt. 

Lorsque vous mettez en vente votre bien, vous devez à la fois récupérer l’argent lié à son achat, mais aussi l’argent lié à votre emprunt, sachant que la vente va, elle aussi, vous coûter de l’argent (diagnostics, frais bancaires, taxes, frais de mutation de copropriété etc.). Il est donc nécessaire d’avoir conscience de la somme dont vous êtes redevable, et des frais à prévoir pour la revente. 

 

QUAND PEUT-ON VENDRE SON BIEN IMMOBILIER ? 

Dans tous les cas, il n’y a pas de délai officiel à respecter après l’achat, ni même de « bonne raison » pour vendre son bien. La vie nous réserve son lot de surprises et des événements peuvent bousculer nos plans à tout moment comme un changement de vie professionnelle ou l’arrivée d’un enfant par exemple. Vous êtes bien entendu libre de revendre votre bien à tout moment, même si un crédit immobilier est en cours. Dans ce cas, l’argent de la revente viendra solder le montant restant dû à la banque prêteuse. 

Attention, il est possible qu’en plus de rembourser l’argent emprunté, vous soyez redevable d’Indemnités de Remboursement Anticipé (IRA) à votre banque. Ces frais représentent 3% du capital restant ou 6 mois d’intérêts courus. C’est le plus petit montant qui sera retenu. Les IRA sont négociables. Renseignez-vous auprès de votre banque pour en savoir plus sur leur diminution ou suppression. 

Il est conseillé, dans le cas d’une vente, de se renseigner auprès d’un notaire sur tous les frais à prévoir. 

 

COMMENT LIMITER LES FRAIS LORS D'UNE REVENTE PRÉCOCE ? 

Si jamais vous êtes contraint de quitter rapidement votre bien, vous pouvez peut-être envisager, dans un premier temps, de le mettre en location pour continuer à rembourser votre crédit en limitant les frais. 

Dans le cas d’une vente du bien, visez la plus-value. La plus-value représente la différence entre le prix auquel vous avez acheté le bien, et le prix auquel vous l’avez vendu. Pour revendre un bien plus cher que ce qu’on l’a acheté, il faut l’améliorer (rénovation énergétique, aménagement, division du bien etc.) ou profiter d’un marché favorable (emplacement attractif et prisé, 

 

Attention : pour profiter de la plus-value, assurez-vous d’abord de son exonération. En effet, lorsque vous faites une plus-value sur une résidence principale, vous ne payez pas de taxe. Ce qui n’est pas le cas lorsque le bien est votre résidence secondaire puisque dans cette configuration, vous êtes imposé. 


 

Photo ©jcomp freepik.com
 

Vous avez un projet immobilier à Nantes : un achat, une vente, une location ? Vous recherchez les conseils d'un expert ?
Contactez un de nos conseillers qui aura plaisir à vous recevoir dans notre agence CENTURY 21 Talensac, 23 rue de Bel Air et à vous accompagner dans la concrétisation de votre projet.
À très bientôt.

 

 


 

Notre actualité